search

Accueil > Pédagogie > Baccalauréat > Programme limitatif du baccalauréat 2019

Programme limitatif du baccalauréat 2019

mercredi 30 mai 2018, par Alain Bidault

Option facultative toutes séries et enseignement de spécialité (série L)
Concert Max RICHTER à la Philharmonie de Paris : informations et inscriptions.

Option facultative toutes séries

Les œuvres qui suivent sont des références pour l’évaluation des élèves au baccalauréat, mais ne sauraient constituer l’ensemble des œuvres rencontrées et étudiées durant l’année. « Celles-ci sont bien plus nombreuses, certaines étant abordées par la pratique d’interprétation, d’arrangement ou encore de (re)création/manipulation, d’autres l’étant par l’écoute, la sensibilité, le commentaire et l’analyse auditive. » (extrait du programme fixé par l’arrêté du 21 juillet 2010, B.O.E.N. spécial n° 9 du 30 septembre 2010).

Birdland
- In album Heavy weather - Weather Report (1977)
- In album Extensions - The Manhattan Transfer (1979)
- In album Back on the Block - Quincy Jones (1989)
- In album Minimal Movie - Ensemble Hyperion (2000)

Max Richter : Album Recomposed by Max Richter : Vivaldi, the Four Seasons (extraits)
- Spring 1 (2’32)
- Summer 3 (5’01)
- Autumn 2 (3’08)
- Winter 1 (3’01)
- Shadow 3 (3’33)

Voir en ligne : Bulletin officiel du 8 mars 2018

Infos sur le concert Max RICHTER à la Philharmonie de Paris

Enseignement de spécialité

Les œuvres et thèmes de référence pour l’année scolaire 2017-2018 et la session 2018 du baccalauréat – enseignement de spécialité musique, série L - sont présentés ci-dessous. Leur découverte puis leur connaissance sont éclairées par l’étude des quatre grandes questions précisées par le programme d’enseignement de la classe terminale :
- la musique, le timbre et son ;
- la musique, le rythme et le temps ;
- la musique, l’interprétation et l’arrangement ;
- la musique, diversité et relativité des cultures.

Cet ensemble d’œuvres visant la préparation des candidats à l’épreuve du baccalauréat ne peut cependant « circonscrire le travail mené au titre du programme d’enseignement, le professeur en alimentant l’étude par un choix diversifié de références musicales supplémentaires et complémentaires » (extrait du programme fixé par l’arrêté du 21 juillet 2010, B.O.E.N. spécial n° 9 du 30 septembre 2010). Ces références supplémentaires permettent également au candidat de nourrir son devoir écrit et d’enrichir sa prestation orale au moment de l’épreuve.

En outre, le travail conduit sur ces œuvres de référence s’inscrit dans le développement des trois champs de compétences qui, en terminale comme aux niveaux précédents, structurent la progression des apprentissages :
- Percevoir la musique : développer l’acuité auditive au service d’une connaissance organisée et problématisée des cultures musicales et artistiques dans le temps et l’espace.
- Produire la musique : pratiquer les langages de la musique afin de développer une expression artistique maîtrisée, individuelle ou collective ; diversifier les pratiques et les répertoires rencontrés.
- Penser la musique dans le monde d’aujourd’hui.

Si certaines de ces œuvres de référence seront plus appropriées pour approfondir l’une ou l’autre des « grandes questions » du programme d’enseignement ou alimenter opportunément le développement d’un des champs de compétences, toutes gagneront à être éclairées par la diversité des questionnements qui nourrissent, tout au long de l’année de terminale, la progression des élèves.
- Johann Sebastian Bach : Gottes Zeit ist die allerbeste Zeit, BWV 106, (Actus Tragicus) :
- Sonatina ;
- Chœur : Gottes Zeit ist die allerbeste Zeit ;
- Aria (tenor) : Ach, Herr, lehre uns bedenken ;
- Aria (basse) : Bestelle dein Haus ;
- Chœur : Es ist der alte Bund.

- Felix Mendelssohn : Octuor à cordes, Mib majeur, op20, Allegro moderato ma con fuoco (14’27)
- John Adams : Short Ride in A Fast Machine

Voir en ligne : Bulletin officiel du 8 mars 2018